Sommet européen: un bilan mi-figue, mi-raisin, par Nelly MORISOT

Publié le par regardsdegauche.over-blog.com

Article publié dans titre 1160408 et  causeur

579975 10150828357816595 101254583 n L'Echo du 07/06/2012 © Doc

Rarement une réunion au sommet n’aura été aussi attendue. « Sauver l’euro et l’Italie »[1], « die Euro-Zone retten »[2], « salvare l’euro »[3]: chefs d’Etat et de gouvernement avaient pour consigne de la presse et de leurs opinions publiques de se métamorphoser en héros chargés de tenir conciliabule pour venir à la rescousse d’un continent entier, et avec lui du reste de la planète.

Fumée noire ? Fumée blanche ? L’urgence dans laquelle se tenait ce sommet laissait planer un climat d’incertitude sur les résultats des tractations. Les membres de l’Eurogroupe réussiraient-ils à prendre des décisions concrètes dans une réunion où les 27 pays de l’Union européenne étaient assis à la table des négociations ? Comment François Hollande gèrerait-il le premier grand rendez-vous européen depuis son élection ? Angela Merkel réussirait-elle à tenir ses troupes, c’est-à-dire à garder une influence suffisante pour imposer l’unanimité derrière elle du camp des libéraux ?

C’est peut-être d’ailleurs dans une pré-réunion que l’essentiel s’est joué. Lire la suite

Publié dans Dans la presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

romain blachier 02/07/2012 11:28

je vais partager