22e salon international du livre de montagne de Passy

Le 22e salon international du livre de montagne de Passy fermera ses portes ce soir à 18h. Au fil des années, la rencontre du Parvis des Fiz s'est imposé comme l'un des rendez-vous incontournables de la vallée et comme l'un des événements majeurs dans le domaine, aux côtés notamment des rencontres internationales du livre de montagne d'Arolla.


Organisé par l'association "Montagne en pages", le salon s'était cette année adjugé comme partenaire Le champ des cîmes, entreprise d'insertion à statut coopératif créée par un acteur majeur de la vie associative locale, En passant par la montagne (EPPM, présidée par Marie-France Marcos, est une association travaillant à l'insertion de public en difficulté grâce à la pratique de la montagne. EPPEM a reçu le Prix prévention de la délinquance 2011 pour son action "La montagne comme école de vie").


Avant d'en venir plus en détail sur la 22e édition dont le titre était "Montagnes de fleurs", un petit mot sur la ville de Passy, bien souvent confondue par nos amis Parisiens avec le quartier du même nom du 16e arrondissement.


Passy est une ville d'un peu plus de 10 000 habitants située au Pays du Mont-Blanc, entre massif des Fiz et Massif du Mont-Blanc, dans le canton de Saint-Gervais. Elle fut aux 19e et 20e siècles une bourgade industrielle grâce à l'implantation en 1869 de l'usine électrométallurgique de Chedde qui emploiera jusqu'à 1400 salariés dans les années 1920. Propriété de Péchiney jusqu'en 1993, l'usine appartient désormais au groupe SGL Carbon et n'emploie plus que quelques centaines d'ouvriers. Passy est également connue pour ses "sanas", les sanatoriums du plateau d'Assy qui constituèrent dès la première moitié du 20e siècle l'une des plus importants lieu de traitement de la tuberculose. Les sanas accueillirent jusqu'à 2000 lits au plus fort de leur activité. Aujourd'hui, la plupart sont fermés ou en cours de fermeture.


Ville de culture, Passy se distingue par l'incroyable Notre-Dame de Toute-Grâce, conçue par Maurice Novarina et décorée notamment par Matisse, Braque et Léger.


Pour en savoir plus, le site de l'association CHePP:


CHePP.PNG


 

Solidement ancré dans la vie locale, le salon international du livre de montagne permet de mettre en avant des talents locaux, du passerand François Garde qui vient de recevoir le prix Goncourt du 1er roman pour son Ce qu'il advint du sauvage blanc, aux guides-écrivains Anselme Baud et Roland Ravanel. Il met également à l'honneur les éditeurs de la vallée et des régions voisines du Valais et du Val d'Aoste. La maison chamoniarde Guérin figure ainsi en bonne place du palmarès de cette 22e édition. Mais cette rencontre est aussi une formidable occasion d'accueillir tous les acteurs de la montagne, de toutes les régions du monde, qu'ils soient guides, alpinistes, spécialistes de la faune ou de la flore, paysans, alpagistes ou simples passionnés. Amateurs, rendez-vous l'an prochain!

A voir aussi, le site des rencontres d'Arolla:

 

Capture